La Chambre Funéraire

La chambre funéraire est un établissement géré par une agence de Pompes Funèbres ou une municipalité. C’est toujours une délégation de service public. L’entreprise de Pompes Funèbres doit veiller à une neutralité totale concernant la chambre funéraire (la concurrence de cette entreprise doit pouvoir utiliser celle-ci, comme bon lui semble, et peu importe à qui elle appartient).

La chambre funéraire permet aux familles de placer leur défunt pendant toute la durée nécessaire à la préparation des obsèques. La chambre funéraire est un lieu de recueillement ouvert 7 jours sur 7 pour les familles.

Celles-ci permettent de proposer un cadre adapté pour veiller le défunt. Les chambres funéraires sont généralement constituées de différentes pièces telles que le salon et la chambre funéraire en elle-même.

Ces dernières années, on a constaté une hausse significative des obsèques civiles. La plupart des chambres funéraires se sont équipées de salles de cérémonie pour pouvoir proposer des derniers hommages.

Qu’elles soient publiques ou privées, les chambres funéraires tentent de dresser un cadre chaleureux et familial afin que les familles s’y sentent au mieux. C’est en effet le dernier endroit où les proches seront en contact direct avec le défunt.

Les proches peuvent se rendre autant de fois qu’ils veulent à la chambre funéraire pendant le séjour du défunt. ( avant les obsèques )

Le jour des obsèques, un salon de recueillement permettra, en toute intimité, de voir le défunt pour la dernière fois, avant la mise en bière (action de mettre le défunt dans le cercueil) et la fermeture du cercueil.

La chambre funéraire ne constitue pas un passage obligatoire. Cela dépend de la nature et du lieu du décès. La majorité des hôpitaux ont une chambre mortuaire pour permettre de garder les défunts pendant la durée de préparation des obsèques.

Sachez aussi que vous n’êtes pas contraint de faire appel, pour les obsèques, à l’agence de Pompes Funèbres qui vous a fourni la chambre funéraire et organisé le transport avant mise en bière jusqu’à celle-ci.

Attention, il faut distinguer 2 termes différents :

La chambre mortuaire est rattachée à l’hôpital ou à un établissement de santé public ou privé. Le dépôt ainsi que le séjour dans une chambre mortuaire sont gratuits pour la famille durant les 3 premiers jours après le décès (règle qui varie selon les règlements de l’hôpital).
Lorsque le centre de soins est de taille modeste, il n’est pas obligé d’être équipé d’une chambre mortuaire. Cependant, il doit prendre en charge le séjour du défunt, au moins durant les 3 premiers jours après le décès.

Une maison de retraite ou un établissement d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes (EHPAD) est considéré comme le domicile du défunt. La famille décidera du lieu où transférer le défunt. Le directeur d’une maison de retraite peut prendre l’initiative de faire transférer le corps dans une chambre funéraire, s’il ne parvient pas à joindre la famille dans un délai de 10 heures après le décès. C’est la seule exception où l’établissement n’a pas besoin de l’accord de la famille.

A noter qu’il serait possible techniquement de laisser le défunt dans sa chambre durant la préparation des obsèques (puisque ce lieu est considéré comme son domicile).

Vous risquez néanmoins d’être confronté à une grande réticence du directeur de l’établissement ou du personnel, qui vous inciteront fortement à le transférer dans une chambre funéraire.

≠ La chambre funéraire est un établissement privé et autonome (souvent rattaché à une entreprise de Pompes Funèbres ou à une municipalité).