L’Exhumation

L’exhumation est l’opération qui consiste à sortir de terre un cercueil.

La réduction ou la réunion de corps est l’opération qui consiste à déposer dans une boîte à ossements (également appelée « reliquaire ») les restes mortels d’un ou plusieurs défunts.

Pourquoi procéder à l’exhumation ?

Il y a plusieurs motifs qui peuvent contraindre à procéder à une exhumation.

  • Pour libérer de la place

En effet, lorsque la sépulture familiale est complète et qu’un décès survient…

Dans certaines conditions, il parait plus judicieux de procéder à une exhumation, plutôt que d’acquérir une nouvelle sépulture. (Attention, 20 ans minimum avant de procéder à une exhumation d’un défunt inhumé et il y a toujours des réserves car cette opération a un résultat qui peut être aléatoire.)

En procédant à une réunion de corps, on libère de la place, ce qui permet d’inhumer le défunt.

Pour des raisons symboliques, le défunt sera avec sa famille, ses ascendants, et ne sera pas seul dans la sépulture.

Pour des raisons économiques, la famille ne sera pas obligée d’acheter une nouvelle concession au cimetière, construire un caveau, poser une semelle ciment (encadrement en béton qui est obligatoire). Enfin, même si cet achat n’est pas obligatoire, cela évite à la famille de recouvrir la sépulture par un  monument funéraire.

Conseil : Il faut veiller à toujours avoir une place disponible dans une sépulture familiale.

Dans le cas contraire, il vaut mieux procéder à ces opérations d’exhumation avant d’être confronté à un décès.

  • Pour rapatrier ses ascendants

Les Français sont de plus en plus mobiles. Ils changent de région pendant leur vie active ou s’installent dans le sud de la France, une fois leur retraite commencée.

Lorsqu’on vit dans le sud de la France et que la sépulture familiale se trouve en région parisienne, on peut être amené à procéder à une exhumation-réunion de corps, puis faire acheminer le reliquaire dans une nouvelle sépulture plus proche de son lieu de résidence.

Cela permet de pouvoir se recueillir ou d’entretenir plus facilement la sépulture familiale.

Pour alléger les frais d’une opération d’exhumation, on peut également procéder à une crémation des restes mortels exhumés. La famille pourra récupérer l’urne auprès du conseiller funéraire et rapatrier elle-même celle-ci dans le Sud.

(Ceci permet d’économiser les frais du transport par route. En effet, pour transporter un reliquaire, le véhicule doit être un corbillard habilité par la préfecture.

Une urne funéraire peut être transportée dans un véhicule particulier, bien entendu !)

  • A la demande d’un magistrat

Une exhumation peut être demandée par un juge, pour des prélèvements ADN.

On a tous en mémoire le scandale concernant l’exhumation d’Yves Montand au cimetière du Père Lachaise (pour prouver la filiation supposée).

A savoir impérativement pour toute opération d’exhumation :

-La loi impose cinq ans au minimum après l’inhumation d’un corps, pour procéder à une exhumation et réduction de corps (sauf caveau provisoire).

-La demande doit être faite par le plus proche parent, dans l’ordre suivant : le conjoint non séparé, les enfants, les ascendants (mère et père), les collatéraux (sœur et frère).

-Unanimité des ayants droits pour une demande d’exhumation en cas de pluralité.

-La présence d’un parent ou mandataire de la famille (conseiller funéraire par exemple) est obligatoire. On conseille évidemment la seconde solution.